RSS

Cinémathèques: Un secret (Claude Miller, 2007)

05 Feb

Claude Miller – Un secret (2007)

Cast: Cécile de France, Patrick Bruel, Ludivine Sagnier, Mathieu Amalric…

L’exploration d’un lourd secret de famille et l’histoire d’une passion, à travers le voyage intérieur de François, un enfant solitaire qui s’invente un frère et imagine le passé de ses parents. Le jour de ses quinze ans, une amie de la famille révèle au jeune François une vérité bouleversante, mais qui lui permet enfin de se construire.
(allocine.fr)

*** *** ***










Le petit garçon qui avance lentement vers le miroir comme pour y découvrir sa propre angoisse, Claude Miller le connaît bien. C’est un autre lui-même qu’il a filmé souvent, déjà. Dans La Classe de neige, avec son petit héros aux yeux tristes. Dans La Meilleure façon de marcher, aussi, son premier film, avec la silhouette tétanisée du jeune Michel Blanc sur un plongeoir, refusant de sauter… C’est toujours le même effroi, la même douleur. Dans cette piscine des années 1950, François se sent tout nu, tout nul, tout blanc parmi les corps élancés, sculptés, bronzés, dont celui de sa mère, Tania, mannequin et championne de natation, blonde et belle comme une star de cinéma…

Quant à son père… Ah, son père ! Sportif lui aussi, Maxime est un reproche vivant à la fragi­lité de son fils, à son air d’avoir toujours froid. François n’a jamais pu oublier ce regard dont il ne pouvait pas se souvenir, pourtant, ce regard posé sur lui à sa naissance : « 2 kilos 2 ! » avait annoncé la sage-femme. Déception, honte d’avoir engendré ce tout petit homme… Alors François s’est inventé un frère. Son double inversé : musclé, étincelant, audacieux. Et il lui a fallu attendre des années – la découverte d’un chien en peluche au cou cerné de clochettes, les confidences de Louise, l’éternelle amie de la famille – pour s’apercevoir qu’il a, en fait, inventé la vé­rité.

Et là, soudain, tout s’est engouffré chez François, devenu adolescent : les ­souvenirs soigneusement cachés, les mensonges patiemment ourdis, les horreurs volon­tairement oubliées. C’est ce secret – autobiographique, révélé par Philippe Grimbert dans son roman – dont Claude Miller a su dévoiler lentement, sinueu­sement, en trois époques, les méandres, les tréfonds, les obscurs tourments. Lente montée du nazisme dans cette ­France douillette, celle des premiers congés payés, où même les Juifs s’aveuglent sur le sort qui les attend. Lente montée du désir entre deux êtres (Cécile de France et Patrick Bruel), qui n’ont pas le droit de s’aimer. Lente montée de l’autodestruction chez Hannah (Ludivine Sagnier), dont le visage semble s’asphyxier de scène en scène… par Pierre Murat (telerama.fr)

Link nei commenti

 
1 Commento

Pubblicato da su 5 febbraio 2011 in Cinema

 

Tag:

Una risposta a “Cinémathèques: Un secret (Claude Miller, 2007)

  1. Rod Delarue

    5 febbraio 2011 at 13:07

    Claude Miller – Un secret (2007)
    Link (dvdrip v.o. eng & spanish subtitles)(www.taringa.net):
    http://www.megaupload.com/?d=E8SZ4BXZ

     

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger cliccano Mi Piace per questo: