RSS

Cinémathèques: A’ nos amours (Maurice Pialat, 1983)

08 Ott

Maurice Pialat – A’ nos amours (1983)

Cast: Sandrine Bonnaire, Evelyne Ker, Dominique Besnehard…

A quinze ans, Suzanne decouvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu’elle aime faire avec les hommes, c’est l’amour et rien d’autre. Le reste ne serait-il qu’ennui ou illusion ? (allocine.fr)

« Pialat n’a pas changé le cinéma dit “français” : il l’a achevé. » La formule lumineuse de Benoît Jacquot, énoncée dans ces pages (Télérama 2804), résume parfaitement la puissance ambivalente de l’immense Maurice Pialat, disparu en 2003. Ses films, mieux que des chefs-d’oeuvre (terme bien impropre à ce cinéma inachevé), sont d’abord des secousses brutales. Ainsi A nos amours, gifle lourde et glacée, caresse brûlante du désespoir, qui fouille les gouffres de l’adolescence, âge compliqué des possibles et des tunnels.

Suzanne – Sandrine Bonnaire, débutante crevant l’écran, comme on n’en voit qu’une par décennie -, 15 ans, couche avec une ribambelle de types, mais se refuse à celui qu’elle aime, se fait bastonner par sa mère, hystérique, et son frère, abusif. Comme toujours chez Pialat, la vérité jaillit par effraction, sous forme de heurts et d’éboulis : ça cogne, ça souffle, ça gueule, sans prévenir; ça jouit aussi : lorsque Suzanne est dans les bras d’un mec. Seuls moments de rémission possible, hors de ceux passés avec le père complice – Maurice Pialat lui-même, ours fatigué, cinglant et attachant ? De quoi souffre-t-elle donc ? De ne pas savoir aimer, de la sécheresse de son propre coeur, de la tristesse des autres. Elle n’a jamais eu autant envie de vivre et si peur. Elle est en plein dans l’âge provisoire et contradictoire où l’amour se cogne à tout, aussi bien aux frustrations qu’à la raison, à l’excès qu’au besoin de paix. Jacques Morice (telerama.fr)

“Je vais vous quitter Suzanne”

*** *** ***










A nos amours est le film le plus ample et le plus achevé de Maurice Pialat. Ample, il est d’abord par tout ce qu’il brasse de personnages, de thèmes et de sujets disséminés dans ses autres films. On y trouve aussi bien les problèmes de la famille, de l’adolescence que du couple, sujets traités de manière autonome dans “L’enfance nue”, “Passe ton bac d’abord” ou “Nous ne vieillirons pas ensemble”. On y trouve aussi le thème de la création qui fera l’objet de “Van Gogh”.

Ample, il l’est aussi par le registre. On retrouve la basse continue et sourde du ressentiment et de la souffrance. Mais s’y mêle cette fois des accords d’une tonalité plus claire, plus aérienne, limpides et sensuels (la première demi-heure du film) et même par éclairs, le contrepoint de quelques notes sereines et apaisées (les deux discussions père-fille, avant le départ du père, dans le bus à la fin du film)

Le film ne raconte pas vraiment d’histoire. Il décrit un processus de destruction, une transformation de type catastrophique, qui défait une ancienne forme pour, peut-être, lui en donner une nouvelle.

A l’origine il y a une catastrophe : le départ du père. Le film commence vraiment lorsque le père dit à sa fille : “Je vais vous quitter Suzanne”. A partir de quoi une série sans fin de douleurs, de crises et de cris, qui rendent sensible, de plus en plus irrémédiablement, que “plus rien ne peut-être comme avant”… Source : les “Cahiers du Cinéma” (www.cineclubdecaen.com)

Link nei commenti

 
2 commenti

Pubblicato da su 8 ottobre 2010 in Cinema

 

Tag:

2 risposte a “Cinémathèques: A’ nos amours (Maurice Pialat, 1983)

  1. Rod Delarue

    8 ottobre 2010 at 01:20

    Maurice Pialat – A’ Nos Amours (1983)
    Links “megaupload” e “rapidshare” per il film in v.o. (sottotitoli in inglese e spagnolo opzionali e non “embedded) al seguente indirizzo:
    http://scalisto.blogspot.com/2009/10/maurice-pialat-nos-amours-1983.html

     
  2. Han-Koh Chung

    21 gennaio 2011 at 16:13

    J’apprécie vraiment les qualités de Sandrine Bonnaire et son élégance.

     

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger cliccano Mi Piace per questo: