RSS

Glissements progressifs du plaisir: Alain Robbe-Grillet (1974)

03 Lug

Alain Robbe-Grillet  –  Glissements progressifs du plaisir (1974)

Cast : Anicee Alvina, Olga Georges-Picot, Jean-Louis Trintignant…

Synopsis :

Injustement accusée du meurtre de son amie Nora, Alice clame son innocence en livrant à ses interlocuteurs un récit confus, entre réalité et imaginaire. Elle parvient cependant à convaincre une jeune avocate, qu’elle entraîne dans ses jeux érotiques.

*** *** ***





*** *** ***

*** *** ***





Il Morandini :

Accusata della morte della giovane amica con cui conviveva, Alice è rinchiusa in un carcere femminile per minorenni dove coinvolge un poliziotto, un magistrato e un prete in un gioco ambiguo e perverso. 6° degli 8 film di A. Robbe-Grillet, ripropone la struttura circolare e chiusa, lo smontaggio della narratività tradizionale, la mancanza di una separazione tra realtà e immaginazione, il rifiuto dell’analisi psicologica dei personaggi che caratterizzano il suo cinema. “I racconti a fondo lesbico che la ragazza elargisce con sfrontato gusto della provocazione le consentono di portare alla luce le inibizioni mascherate, le pulsioni represse dei suoi interroganti…” (N. Rossello). (mymovies.it)

“Une personnalité ambivalente et insaisissable” : Alain Robbe-Grillet…

Robbe-Grillet expose ses théories dans Pour un nouveau roman (1963), œuvre qui réunit l’ensemble des articles qu’il a écrits sur le sujet depuis 1955. Il y remet en cause les structures narratives traditionnelles du roman que constituent l’intrigue linéaire, les personnages et leur psychologie. Il opère ainsi une « révolution du regard » en cherchant à atteindre une sorte d’enregistrement du monde par l’écriture, une neutralité psychologique face à laquelle le lecteur se trouve dérouté. Il substitue à la notion de style littéraire celle d’écriture, plus neutre, dépouillée, se rapprochant d’une sorte de « degré zéro de l’écriture » (Roland Barthes). Le renouveau littéraire d’Alain Robbe-Grillet ne doit pas toutefois être considéré comme une rupture sans prémices : son écriture, qui prend naissance sur un terrain préparé de longue date par Gustave Flaubert, trouve aussi sa source dans de nombreux champs littéraires, qui vont de Jean-Paul Sartre à James Joyce, en passant par Franz Kafka.

Avec la Maison de rendez-vous (1965), Projet pour une révolution à New York (1970), Topologie d’une cité fantôme (1976) et Souvenirs du Triangle d’or (1978), la littérature d’Alain Robbe-Grillet évolue et se teinte d’érotisme et de violence. Il construit aussi en parallèle une œuvre cinématographique exigeante, tout d’abord avec le scénario du film d’Alain Resnais, l’Année dernière à Marienbad (1961), puis avec ses propres réalisations, telles que l’Immortelle (1962), Trans-Europ-Express (1966), Glissements progressifs du plaisir (1973), la Belle Captive (1983) ou encore Un bruit qui rend fou (1995). Les films comme les livres sont déstructurés ; leur auteur y joue avec les codes, pour mieux s’en affranchir et égarer le spectateur (…)

(,,,) Fort d’une personnalité ambivalente et insaisissable, il a produit une œuvre provocatrice et dérangeante, qui a notamment glissé vers l’érotisme et la pornographie au travers de certains de ses écrits, dont son ultime roman Un roman sentimental (2007). (Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation.)

Link nei commenti

 
1 Commento

Pubblicato da su 3 luglio 2010 in Cinema

 

Tag: , ,

Una risposta a “Glissements progressifs du plaisir: Alain Robbe-Grillet (1974)

  1. Rod Delarue

    3 luglio 2010 at 22:39

    Alain Robbe-Grillet – Glissements progressifs du plaisir (1974)
    Link (dvdrip v.o.):
    http://www.worldscinema.com/2010/05/alain-robbe-grillet-glissements.html

     

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger cliccano Mi Piace per questo: