RSS

Cinémathèques: L’homme du train (Patrice Leconte, 2002)

30 Mag

Patrice Leconte – L’homme du train (2002)

Cast:  Johnny Hallyday, Jean Rochefort, Charlie Nelson…

Synopsis :

Un mystérieux étranger descend d’un train et fait son apparition dans une petite ville. Cet individu au visage marqué, ayant pour unique bagage un sac de voyage, entre dans une pharmacie sur le point de fermer pour acheter de l’aspirine. Il fait alors la rencontre d’un professeur de français à la retraite qui lui propose de prendre un verre d’eau chez lui.

Alors que tout les oppose, ils vont sympathiser et se rendre compte que l’un aurait voulu avoir la vie de l’autre. L’ancien enseignant se rêvait aventurier, tandis que le voyageur s’envisageait pantouflard.

Jean Rochefort sur le film:

“Ces deux héros crépusculaires ont quelque chose d’attendrissant. C’est un peu un mirroir de nous même et du bilan qu’on peut faire en fin de carrière, sinon de vie.”

Un ton décalé

Patrice Leconte revient sur ses intentions de réalisateurs avec L’ Homme du train: “Nous avons tous voulu, à un moment ou un autre, vivre une vie totalement différente de celle qu’on a. Bien sûr, c’est impossible car il est toujours trop tard. Sauf au cinéma où l’impossible devient enfin possible. L’Homme du train est une comédie étrange et décalée. Un film court et compact qui va à l’essentiel. Techniquement, le film sera très stylisé en terme d’éclairage, de cadrage et de traitement du son. La mise en scène fuira le naturalisme pour que le public se laisse emporter là où la réalité ne peut l’emmener.” (“Secrets de tournage”, allocine.fr)

*** *** ***



Sur le Pont Neuf j’ai rencontré…

Sur le Pont Neuf j’ai rencontré
D’où sort cette chanson lointaine
D’une péniche mal ancrée
Ou du métro Samaritaine

Sur le Pont Neuf j’ai rencontré
Sans chien sans canne sans pancarte
Pitié pour les désespérés
Devant qui la foule s’écarte

(…)

Sur le Pont Neuf j’ai rencontré
Assis à l’usure des pierres
Le refrain que j’ai murmuré
Le reve qui fut ma lumière…

Louis Aragon

*** *** ***

CRITIQUE:

Patrice Leconte est plutôt fort en tandem. A chaque fois qu’il le pratique, l’exercice muscle son cinéma. (…) Cette fois, il offre un simple messieurs épatant, tout en piques verbales et transmissions de pensées rieuses. Johnny et Jeannot sont sur un bateau, et aucun ne tombe à l’eau. Gentlemen sûrs de leurs charmes respectifs, les deux acteurs ne s’affrontent pas, mais s’épaulent, cuir contre pied-de-poule. Indéniablement, le courant passe entre eux, et leur complicité suffit à donner de la tenue à ce qui aurait pu n’être qu’un long sketch poussif. (…) Confortable, et démodé comme les pantoufles de Rochefort que Johnny essaie avec un plaisir coupable, L’Homme du train est un film-charentaises dans lequel on traîne volontiers. Marine Landrot (telerama.fr)




Link nei commenti

 
1 Commento

Pubblicato da su 30 maggio 2010 in Cinema

 

Tag:

Una risposta a “Cinémathèques: L’homme du train (Patrice Leconte, 2002)

  1. Rod Delarue

    30 maggio 2010 at 00:46

    L’homme du train – Patrice Leconte (2002)
    Link: http://avaxhome.ws/video/l_homme_du_train_2002.html

     

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger cliccano Mi Piace per questo: